hue marlene art trip
Les Bustes de Marlene HUE… Vu par un poète. Ses bustes m’entraînent dans un univers ensorcelant, un voyage dans un monde merveilleux aux accents baroque. Les bustes de Marlene, c’est à la fois les châteaux Louis XIV, Louis XVI… Venise, mais c’est aussi Carmilla ! Dans une chambre enténébrée, d’où me parvient un chant funèbre, il me semble en effet voir cette magnifique femme vampire Carmilla au milieu d’un buste vintage avec dentelle et peinture dorée, elle est extraordinairement belle, avec ses longs cheveux noirs comme le plumage d’un corbeau. Enveloppée dans une cape rouge et or à côté d’un buste qui lui ressemble étrangement, elle s’approche doucement, nous sentons son parfum enivrant…D’autre part j’imagine une société futuriste, un clin d’œil à Isaac Asimov, j’aime bien ce côté robot artistique de certain bustier. Sans oublier la sensualité qui se dégage de ses corsages…Enfin Marlene a convié dans son atelier les forces du rêve et du désir, pour offrir des œuvres sublimes, pour le plus grand plaisir des amoureux de l’Art des ARTS ! Mes compliments. BARBIER Philippe, poète, peintre, journaliste du SJE.
hue marlene art trip